1.3. Financement de l’économie, fonctionnement et régulation des marchés

Les travaux sur la finance éthique et solidaire seront poursuivi, toujours à partir de l’opposition performance sociale / performance financière. Nous approfondissons tout d’abord l’étude des performances sociales de la microfinance, notamment sa capacité à atteindre les personnes dont le statut (âge, sexe, niveau de revenu, intégration sociale) les exclue du système bancaire traditionnel. Nous chercherons par ailleurs à évaluer la performance financière de l’investissement socialement responsable par rapport à des fonds plus traditionnels, en utilisant des critères éthiques d’exclusion. Nous nous intéressons notamment aux fonds d’investissement éthiques et aux fonds d’investissements solidaires. Par ailleurs, un autre dernier travail s’intéressera aux fonds souverains et à leurs stratégies. Il posera la question de savoir si ces fonds souverains peuvent avoir un rôle de régulateur, face aux stratégies spéculatives déstabilisantes de certains opérateurs, ce qui traduirait une mutation du capitalisme financier ou si le comportement de ces fonds se limite à celui d’investisseurs. Enfin, toujours dans une logique d’investissements alternatifs, nous introduisons la question des vins fins en tant qu’actifs alternatifs. Cela passe par une meilleure compréhension des mécanismes de formation des prix du vin sur les marchés primaires (primeur) comme secondaires (marchands, enchères) et l’utilisation des méthodes hédoniques, mais l’organisation même de ces marchés.