2.3. Normes sociales, inégalités et pauvreté

La réduction de la pauvreté et des inégalités demeure au c½ur des préoccupations des responsables de maints pays en développement, institutions internationales et organisations non gouvernementales, afin d’atteindre les objectifs de Développement international, fixés pour 2015 par la communauté internationale. Les recherches visent à contribuer à l’effort de réduction du déficit social dans les pays les moins avancés. Il s’agit de mieux appréhender, aux niveaux conceptuel, méthodologique et empirique, la pauvreté, la vulnérabilité et l’inégalité, et de spécifier leurs relations avec la disponibilité et le rendement d’un ensemble d’actifs physiques, matériels, humains et sociaux, régis à la fois par le marché et une multitude d’institutions, de normes et de valeurs. En même temps, ces objectifs, partiellement sous-jacents aux « Cadres stratégiques de lutte contre la pauvreté », appellent une attention spécifique aux questions d’endettement et de conflits, et questionnent naturellement la relation qui prévaut entre la transition et la convergence.